Kent Hughes et Jeff Gorton n'ont pas respecté leur promesse à l'endroit d'un espoir de haut niveau du Canadien de Montréal

Publié le 27 novembre 2023 à 15h12
PAR ZACHARIE GINGRAS-TOURANGEAU
     
S'il y a bien un espoir qui ne fait pas totalement l'unanimité au sein de l'organisation du CH, c'est bien le jeune Slovaque, Filip Mesar, qui fût sélectionné au premier tour du repêchage de 2022, au 26e rang au total.

Bien qu'il possède un talent indéniable, Mesar a connu une adaptation extrêmement difficile après avoir fait le saut en Amérique du Nord, lui qui n'a obtenu que 17 buts et 51 points en 52 rencontres dans la OHL la saison dernière.

À la suite d'un autre camp d'entraînement décevant, autant avec le Canadien qu'avec le Rocket, Mesar a donc encore une fois été renvoyé dans les juniors au terme de la pré-saison.

Une décision qui ne faisait pas partie du plan initial, si l'on en croit les propos du principal intéressé, révélés dans un récent article publié par le réseau TVA Sports.


« Quand le Rocket m'a renvoyé aux Rangers de Kitchener au mois d'octobre [2022], j'ai parlé avec les dirigeants du Canadien et ils m'ont dit que j'étais pour jouer à Kitchener pour une seule saison. Mon agent avait le même discours. »

Kent Hughes et Jeff Gorton n'ont donc visiblement pas respecté leurs promesses auprès du jeune Mesar.

Toutefois, cette décision semble porter ses fruits, puisque le compatriote de Juraj Slafkovsky connaît présentement une intéressante éclosion offensive avec pas moins de 25 points, dont 10 buts, en 14 parties depuis le début de la campagne.

Cette production peut, entre autre, être attribuée au fait que Mesar n'a pas encaissé ce renvoi comme une déception, mais plutôt comme une motivation afin de prouver qu'il est prêt à passer au prochain niveau.

« Je ne l'ai pas pris comme une déception de revenir junior, mais plutôt comme une motivation. En arrivant ici, je voulais prouver que je suis trop fort pour cette ligue. C'est vraiment ce qui me motive. »

En outre, même s'il domine au niveau offensif et que son équipe des Rangers de Kitchener fait partie des plus puissantes du circuit, Mesar sait sur quel aspect de son jeu il doit le plus travailler afin de devenir un joueur de hockey plus complet.

« Mon jeu sans la rondelle. »

Voilà une autre preuve que l'attitude et les résultats sont souvent reliés!

Crédit: Marqueur
SONDAGE
27 Novembre   |   301 réponses
Kent Hughes et Jeff Gorton n'ont pas respecté leur promesse à l'endroit d'un espoir de haut niveau du Canadien de Montréal

Filip Mesar atteindra-t-il le plateau des 80 points cette saison dans la OHL?

Oui23277.1 %
Non6922.9 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub