Officiel: Gary Bettman impose une punition à Kent Hughes et Montréal

PUBLICATION
Steve Thériault
24 avril 2024  (22h28)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS
Facebook     Instagram     Thread     Google actualité
Kent Hughes et Gary Bettman
Crédit photo: Montage: Go Nordiques

Les derniers temps sont, on peut le dire, difficiles pour les Canadiens de Montréal. Entre autres, cela fait maintenant trois ans que le CH rate les séries printanières.

Comme si ce n'était pas assez, Kent Hughes vient d'apprendre que sa masse salariale écopera d'une pénalité de plus de 1 million de dollars pour la prochaine saison.
Les responsables de cette pénalité? Les joueurs bénéficiant de bonis de performances. C'est Habs Et LNH qui rapporte ces faits de Frank Seravalli, du site Daily faceoff.
Le CH n'est pas la seule équipe de la LNH qui sera affectée par ces mesures. Seravalli y va de cette liste sur le site en question:
« Edmonton Oilers: $3,450,000
Dallas Stars: $2,579,261
Washington Capitals: $2,040,000
Los Angeles Kings: $1,850,000
New Jersey Devils: $1,538,897
Montréal Canadiens: $1,007,500
Ottawa Senators: $850,000
New York Rangers: $512,500
Minnesota Wild: $425,000
Philadelphia Flyers: $245,000
Boston Bruins: $50,000
(Florida Panthers): ($500,000)
(Carolina Hurricanes): ($50,450) »
Montréal se retrouve donc au sixième rang des équipes ayant la plus grosse pénalité.
Les joueurs qui bénéficient des bonis de signature chez le Canadien sont les suivants:
Juraj Slafkovsky: 500 000 dollars (avoir atteint les 20 buts et temps sur la patinoire)
Kaiden Guhle: 212 500 dollars TOI (temps sur la patinoire)
Jayden Struble: 57 500 dollars GP (matchs joués)
Justin Barron: 212 500 dollars TOI (temps sur la patinoire)
Monahan: 15 000 dollars (avoir joué 26 parties).
Si on ajoute à ces bonis, les rachats de contrat et les retenues de salaires après certains échanges, c'est 5,25 millions que Kent Hughes devra soustraire à la masse salariale pour la prochaine saison.
Avec les difficultés des dernières années du CH, et le manque de profondeur qu'on y retrouve, ces pertes sur la masse salariale risquent d'avoir un impact néfaste, l'an prochain.
Est-ce que la façon de faire avec ces bonis de signature est appelée à changer à l'avenir? Par exemple, un boni de signature à un joueur comme Sean Monahan, s'il joue 26 matchs, est-ce raisonnable?
SONDAGE
24 Avril   |   313 réponses
Officiel: Gary Bettman impose une punition à Kent Hughes et Montréal

La LNH devrait-elle abolir la masse salariale?

Oui12539.9 %
Non18860.1 %
LISTE DES SONDAGES