Rachat de Pierre-Luc Dubois: c'est soulevé et nous avons les détails

PUBLICATION
Keven Mawn
3 mai 2024  (12h18)
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS
Facebook     Instagram     Thread     Google actualité
Pierre-Luc Dubois et les Kings de Los Angeles
Crédit photo: ClutchPoints

Au cours des derniers jours, le Québécois Pierre-Luc Dubois fait la une de tous les médias de Los Angeles, et même de toute la planète hockey.

La natif de Sainte-Agathe-des-Monts n'a tout simplement pas livré la marchandise, en 2023-2024, séries éliminatoires incluses, donc on pourrait bel et bien assister à son départ imminent de la formation californienne.
Dubois, 25 ans, a amassé 40 points, dont 16 filets, en 82 duels cette année. Il a également ajouté une mention d'aide à sa fiche, en 4 parties de séries.
Considérant son salaire de 8,5 millions de dollars pour encore sept années après celle-ci, c'est inacceptable.
Dans cette optique, un expert de Sportsnet a évoqué plusieurs possibilités, quant à l'avenir de PLD, dont celle d'un rachat de contrat.
On comprend que ça coûterait extrêmement cher à Rob Blake de procéder à un tel mouvement, mais il y aurait une opportunité en or de limiter les dégâts, malgré tout.
Pour les joueurs âgés de 25 ans et moins, les équipes ont la possibilité de payer le joueur racheté en question au 1/3 de leur salaire, au lieu du 2/3.
Cependant, le centre de 6'4 aura 26 ans, le 24 juin prochain, donc voici le plan hypothétique pourrait élaborer Rob Blake:
« La première fenêtre de rachat s'ouvrira le 15 juin ou bien 48 heures après la fin de la finale de la Coupe Stanley, selon la date la plus tardive. Or, selon le calendrier des dates clés de la LNH, le dernier jour possible de la finale de la Coupe Stanley cette année est... le 24 juin.

Si les séries éliminatoires se déroulent assez tard, les Kings n'auront peut-être même pas l'occasion de racheter Dubois au tiers du prix.

Si le seul choix possible est de le racheter à 26 ans pour les deux tiers, la pilule risque d'être trop dure à avaler. N'oubliez pas que l'espace de « dead cap » laissé derrière serait étendu sur le double de la durée restante du contrat, de sorte qu'un rachat de Dubois laisserait derrière lui des dégâts pendant 14 ans.

Dans le cas d'un rachat aux deux tiers, le « dead cap » de Dubois varierait entre 2,7 et 4,9 millions de dollars au cours des sept prochaines années, puis coûterait 2,26 millions de dollars au cours des sept dernières années (2031-32 à 2037-38).

En revanche, si les Kings ont la possibilité de racheter Dubois au tiers de sa valeur, le « dead cap » serait compris entre 1,5 et 3,82 millions de dollars au cours des sept premières années, puis coûterait 1,13 million de dollars pour chacune des sept dernières années.

Pour le propriétaire, la différence entre ces deux scénarios est énorme. Un rachat d'un tiers de Dubois coûterait 27,3 millions de dollars, tandis qu'un rachat des deux tiers coûterait 43,16 millions de dollars. Pas de quoi réjouir le DG qui a signé l'accord. » - Rory Boylen

C'est donc dire que Dubois pourrait être racheté, le 15 juin prochain, si on en croit Boylen.
Certes, il y a toujours deux autres options sur la table, soit de garder ou d'échanger Dubois, ce qui représente un lot de risques également.
Ce sera fascinant à suivre.
Kent Hughes doit assurément avoir un petit sourire en coin, voir ici Alex Newhook.
Crédit:
SONDAGE
3 Mai   |   293 réponses
Rachat de Pierre-Luc Dubois: c'est soulevé et nous avons les détails

Les Kings de Los Angeles devraient-ils racheter le contrat de Pierre-Luc Dubois?

Oui, 100 %19064.8 %
Non, merci!10335.2 %
LISTE DES SONDAGES